Découvrir les eaux-de-vie d’Ajoie

1464337788_visite_virtuelle_4.jpg

Les premiers mois d’activité du Musée suisse des fruits et de la distillation à Porrentruy, inauguré fin septembre, ont été intéressants. Retrouvons Alain Perret, en pleine St-Martin.

Le terroir jurassien, bien qu’il soit aussi discret qu’isolé dans l’imaginaire des autres cantons, fourmille continuellement d’idées et d’évènements. Pas question de s’y ennuyer! Au sein de la région même où la tradition séculaire de la Saint-Martin s’est maintenue depuis que la Haute-Ajoie fut rattachée à l’archevêché de Besançon jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la mi-novembre est synonyme de célébrations. Et cette tradition a su se réinventer, créant la concurrence aux sociétés qui organisaient des soirées dans des halles communales, mais aussi et également aux restaurants. «Les marches gourmandes ont gagné en popularité. Ponctuelles, elles s’avèrent aussi particulièrement rentables. Par exemple à Lunier, la marche gourmande a regroupé 3000 personnes. Cela fait 10 ans qu’elle est organisée, avec ses 9 stands répartis sur une dizaine de kilomètres», observe Alain Perret.


Le Musée suisse du fruit et de la distillerie à Porrentruy accueille le public pour des parcours découvertes pour un large public.

 

Premiers mois fructueux

La Halle aux Gourmandises, affiliée à Ô Vergers d’Ajoie – Musée de Suisse des fruits et de la distillation à Porrentruy, était exploitée auparavant depuis une quinzaine d’années par le propriétaire du site, Alain Perret. Aujourd’hui, avec l’agrandissement du site, la Fondation du Musée Suisse de la Distillation a été créée, ce qui contribue à légitimer et asseoir la nouvelle constellation (5 espaces) et ses atouts touristiques. «Nous sommes très contents, les échos sont positifs», dit Alain Perret. «La population locale est très fière. Lors des visites guidées que j’anime, les gens expriment leur contentement et l’envie de réitérer l’expérience. Si les objectifs sont élevés pour ce site dans sa globalité, tous les signaux sont au vert. Nous abordons avec sérénité la période de la récolte des fruits et de la St-Martin. Mais nous aurons davantage de recul après un exercice complet». Le site référence à ce jour compte 190 fournisseurs, une concentration unique de produits du terroir.

Initiations à l’eau-de-vie

Le distillateur ajoulot Alain Perret est aujourd’hui leur principal fournisseur de fruits. Il produit (entre autres spiritueux) la fameuse Damassine, labellisée AOC depuis 2007. Plusieurs millésimes ont été médaillés au Forum jurassien des eaux-de-vie et au Forum suisse des eaux-de-vie. Cette année, sa Damassine 2017/18 a remporté la Médaille d’or. Trônant au sommet de la catégorie prunes et spiritueux, elle a totalisé le plus de points sur 504 échantillons (95 points sur 100). Un produit d’exception à tester sur place.

La période de la Saint-Martin est l’un des temps forts de l’année en Ajoie et au-delà du district. Ô Vergers d’Ajoie organisait durant les samedis de St-Martin (10 novembre 2018) et du Revira (17 novembre 2018), de 11h à 16h, une animation et une présentation en continu des eaux-de-vie de fruits. L’évènement a eu lieu dans le caveau de la Halle aux gourmandises d’Ô Vergers d’Ajoie à Porrentruy. Elle était réalisée par un fin connaisseur de ces précieux nectars qui n’est autre que Claude Schaffter, lequel officie de manière régulière en tant que dégustateur dans les concours régionaux et nationaux d’eaux-de-vie. Cette initiation aux eaux-de-vie était tout public et gratuite, l’occasion d’aller à la découverte des «schnaps» jurassiens, qui savent révéler tous les parfums du fruité du terroir local.


Le dégustateur renommé Claude Schaffter (au centre) a partagé sa passion avec les amateurs d’eaux-de-vie de passage à Porrentruy à l’occasion de la St-Martin.

Toute l’année

Ô Vergers d’Ajoie – Musée suisse des fruits et de la distillation se veut un lieu de rassemblement et de découvertes. L’organisme à but non lucratif propose une palette d’activités interactives et multisensorielles pour les familles, les groupes et les professionnels, retraçant le chemin d’une eau-de-vie, d’un sirop ou d’une confiture, de la floraison des vergers jusqu’au le palais du consommateur. Le Hangar aux Alambics propose toute l’année un show audiovisuel immersif sur l’histoire de l’alcool en Suisse, alors que la Salle des Vergers est un espace multifonctionnel spécialement équipé pour les ateliers et les dégustations, ainsi que pour l’accueil des groupes. De quoi ravir les touristes comme les habitués.

Pamela Chiuppi

VOIR AUSSI : https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/