Danemark, Pays-Bas, Angleterre

© DR

VITICULTURE AU DANEMARK

Ce n’est qu’en 1999 que l’Union 
européenne a levé le ban et autorisé le Danemark à cultiver 99 hectares de vigne, ce qui a permis la mise en vente des 
premières bouteilles danoises en 2001.

Situation géographique
Le réchauffement climatique a prolongé la période végétative de trois 
semaines. De plus, les nuits blanches font un 
soleil présent jusqu’à 23:00, qui a son 
influence sur le raisin.

Vignoble
Rondo, Merlot, Madeleine Angevine, Orion, Ortega et Regent s’adaptent mieux, mais aussi le Léon Millot, qui donne une robe puissante et des tonalités sauvages au rouge de Skaesøgaard, qui contient du régent et du rondo. 

Méthodes culturales
La législation danoise impose une culture biologique. Les vignobles commerciaux, non subventionnés, ne sont pas rentables. De nombreux travaux sont effectués manuellement avec des coûts assez élevés. Seules les vendanges attirent des bénévoles. Avenir précaire, mais on y croit pourtant.

Vinification
En 2006, le pays a produit 40 000 bouteilles, 75 000 en 2010 et 250 000 en 2011. Dix nouveaux vignobles commerciaux sont créés chaque année.

Terroirs et vins
Le rouge possède une couleur sombre, un arôme puissant de fumé, cassis et autres, avec une petite amertume persistante en bouche.

Le rosé, est généralement un assemblage de Léon Millot, Phoenix, Don muscat et Maréchal Foch, léger et agréable à boire.

Deux cuvées de blancs ont été récompensées, au palmarès de l’International Wine Challenge où deux cuvées: une madeleine-angevine 2008 (bronze) et un mousseux, le dons-orion 2007 de Skaesøgaard (argent).

PAYS-BAS: DES VINS EN PLEIN ESSOR
Peu de soleil, climat et températures peu propices: les Pays-Bas ont longtemps boudé la viticulture, mais de nouveaux cépages plus résistants font gagner du terrain au 
vignoble néerlandais, multiplié par six en huit ans.

Fruits de nouveaux croisements réussis en Allemagne et Autriche, le Johanniter et le Solaris ont fait leur entrée en 2000 et 2004. Ils résistent mieux au mildiou, les raisins mûrissent plus vite et résistent mieux au climat que les cépages classiques (Riesling, Auxerrois, Pinot Gris) qui ne s’adaptent qu’au sud du pays.

A Drempt, les Huisman font six vins différents, rouges, blancs et rosés, 4000 litres par an. Leur Nieuw Tivoli 2011 a obtenu un prix de la catégorie blanc cuvée lors d’un concours organisé par l’Institut du vin de Freiburg qui comparait des issus de cépages développés à Freiburg.
36 hectares de vignobles en 2000, 165 en 2011. 

La Guilde des vignerons néerlandais parle de 240 hectares. Le chiffre reste minime, mais respectable pour un pays sans tradition viticole.

Le vrai problème n’est pas le manque de qualité du vin néerlandais, mais son mauvais rapport qualité/prix, le coût de production étant plus élevé que dans bien d’autres pays: il faut compter environ 11-12 euros pour un vin néerlandais acceptable.

VITICULTURE EN GRANDE BRETAGNE
Il existait, plusieurs siècles auparavant, une véritable viticulture en Grande-Bretagne, dont il ne reste que peu de chose, de nos jours. Néanmoins, les Britanniques sont toujours aussi passionnés par le vin. 

En 2009, on recense 115 caves productrices de vin et environ 400 exploitations viticoles, en majeure partie dans le sud dans l’Angleterre: Kent, Sussex, Somerset, les îles de Wight, Jersey et Scilly et dans le Yorkshire. On trouve également quelques vignobles au Pays de Galles (Monmouthshire, Pembrokeshire, Galle du Nord).

En fonction de l’environnement climatique, les vendanges britanniques sont très tardives, jamais avant fin octobre, voire mi novembre. Elle subissent beaucoup de contraintes viticoles, toujours dues au climat (pourriture, gel de printemps, manque de maturité). La recherche se porte sur les vins effervescents, plus faciles à élaborer sous ce climat.
 
Cépages
Beaucoup de cépages allemands et français, dont Pinot Noir, Reichensteiner, Madeleine Angevine, Auxerrois, Rondo, Chardonnay, Riesling, Pinot blanc, Pinot Meunier, Merlot, Scheurebe, et Léon Millot.

JC Genoud-Prachex

Légende photo: Tonneaux du vignoble de Breede Beek Pays-Bas.© photo Ruter