Terre Haute : gastronomie responsable sur les sommets

Les amateurs de mets d’exception ont rendez-vous le 12 septembre à Verbier pour un happening culinaire en 4 plats réalisé par un collectif de chefs sous le regard de Jérôme Henry. Semaine du Goût oblige, le menu revisitera les saveurs du Valais et de la Suisse n’utilisant que des ingrédients de source durable et d’origine végétale. Et pour coller à la thématique retenue par la Semaine du Goût cette année, le challenge est poussé encore plus loin. Le festin promet des préparations zéro déchet en valorisant chaque ingrédient dans son intégralité. Un intervenant expert dans le domaine sera présent pour animer l’évènement. Pour avoir accès à ce festin hors du commun, il faudra débourser la coquette somme de 190 francs, vins compris.

Derrière Terre Haute, se cache une aventure qui a débuté il y a un peu plus de 3 ans. Tora et Maéva, amies d’enfance, décident de faire quelque chose de leurs convictions et fondent Coos. D’abord active dans la création d’événements culinaires responsables, Coos est devenue l’association-pilier et agit comme une agence de changement. De Coos a découlé DEVORE, un mouvement né de l’envie d’agir sur le terrain et de faire de Verbier une destination culinaire durable, sans aucun compromis sur le goût ! Chloé et Nina rejoignent le projet. Les quatre camarades souhaitent poursuivre le développement de DEVORE à Bagnes et caressent l’ambition de partager leur philosophie dans d’autres lieux, communes, destinations, entreprises, qui veulent changer le futur de l’alimentation.

Un Forum réunissant les professionnels de l’alimentation devait se tenir dans la station en juillet. Il a dû être reporté en raison de la pandémie. 
L’argent récolté grâce à Terre Haute sera utilisé pour continuer à développer les projets de DEVORE en matière d’alimentation durable.

M. M.