Le Cuisinier d’Or 2019

gk_kandidaten_2018_212.jpg

Douze candidats s’affronteront le 27 octobre, au centre commercial Glatt, le jour de la demi-finale publique. 

Le samedi 27 octobre 2018, les 12 candidats du «Cuisinier d’Or 2019» prouveront leur talent dans le cadre d’un événement public, qui se tiendra au centre commercial Glatt de Zurich. Six participants sur douze auront ainsi l’opportunité de se hisser en finale pour décrocher le titre prisé de Cuisinier d’Or en février 2019.

Le verdict tombera le samedi 27 octobre: les 12 candidats s’affronteront le jour de la demi-finale publique du concours «Cuisinier d’Or». Les six meilleures toques auront ainsi la possibilité de décrocher, le 25 février 2019 au Kursaal de Berne, le trophée culinaire le plus convoité de Suisse. L’événement de cuisine en direct se tiendra dans le centre commercial générant le plus gros chiffre d’affaires en Suisse. Entre 35’000 et 50’000 visiteurs sont attendus au centre commercial le jour de la demi-finale.

12 demi-finalistes 

Cette année les Romands sont particulièrement nombreux et les établissements qu’ils représentent prestigieux. Les douze demi-finalistes sont: Pasquale Altomonte (39), Chef de partie, Restaurant de Direction Banque Pictet & Cie SA, Genève; Stéphane Jan (47), Chef de cuisine (doyen et responsable de formation), CFP SHR, Petit-Lancy. Alexandre Juton (29), Chef de partie, La Pinte des Mossettes, Val-de-Charmey; Ale Mordasini (27), Head Chef, Restaurant Steinhalle Bern, Berne. Victor Moriez (30) est Chef de partie à l’Hôtel de Ville de Crissier, Crissier, Maximilian Müller (27), Sous-chef de cuisine de l’Hotel Baur au lac, Restaurant le Pavillon, Zurich. Michel Owona (32) est Chef de cuisine au salon de direction Nestlé, Les Dents du Midi, La Tour-de-Peilz. David Richards (29) est Sous-chef du Restaurant Bären, Gnuss und meh. GmbH, Schwarzenburg et Lukas Schär (26) Sous-chef, du Schüpberg-Beizli, Schüpberg. Encore des Romands avec Kévin Vasselin (23), Commis de cuisine à l’Hotel Beau Rivage de Genève, Restaurant Le Chat Botté, Genève et Sandy Willisch (33), Chef / Associé au Restaurant Vieux-Valais/Chez Boubier café de Paris, Sion. Thomas Wycisk (29), lui, est Sous-chef, Cateringservice Gaumenzauber Brig, Brigue.

Pour huit personnes

Les candidats s’affrontent en plusieurs manches. Une heure après le coup d’envoi, ils présenteront une entrée chaude. Après une heure supplémentaire, ils devront être en mesure de servir un plat principal chaud. 

Le menu sera composé pour huit personnes. En entrée, il s’agit de concocter, avec brio, deux sandres avec une garniture au choix au minimum et de braiser ou de griller, en plat principal, 2 kg de viande de bœuf suisse crue, accompagnée de deux garnitures végétariennes. Contrairement à la finale de Berne, les candidats travaillent sans commis.

Jury de renom

Le jury se compose à nouveau de chefs renommés venus de toute la Suisse. Figurent dans le jury de dégustation: Ivo Adam, Kultur Casino Berne, Christophe David, Eldora Groupe, Rolle, Mario Garcia, Kochschule Cre/ate by Mario Garcia, Horw. On trouvera également Stefan Heilemann, Restaurant Eco, Zurich, André Jaeger, Grand Seigneur de la Gastronomie Suisse, Elodie Manesse, Hôtel de Ville, Crissier, Christian Nickel, Park Hôtel, Vitznau et Heiko Nieder, Dolder Grand, Zurich.

En sus du responsable du concours, Armin Fuchs, le jury de cuisine se compose de Reinhold Karl, Klinik Linde, Bienne, Thomas Marti, Unispital Zurich, Josef Stalder, Hôpital cantonal, Baden.

Pascal Claivaz

VOIR AUSSI : https://www.facebook.com/journallecafetier/

https://www.facebook.com/societedescafetiersgeneve/