De l’exotisme dans l’assiette

Vins du Domaine.© DR

Voici revenir le temps des fruits exotiques, sur nos marchés quand nos fruits locaux sont en fin de saison. Ils viennent d’Extrême-orient, d’Amérique du Sud et, dans une moindre mesure, d’Afrique. Gros plan sur quelques fruits qui restent méconnus. 

L’arbre du tamarin atteint 20 mètres. Le fruit, gros haricot brun, est riche en vitamines et contient calcium, potassium, fer, phosphore et sodium. La médecine traditionnelle lui attribue de multiples vertus, pour le foie, les reins et la digestion, grâce à ses propriétés laxatives.

La pulpe acide, riche en pectine et en sucres, s’apprécie confite ou crue, en jus rafraîchissant, confiture, sirop ou punch macéré. Cuit avec la viande, le tamarin vert acidifie le colombo.

Fruit exotique peu connu, le kaki vient de Chine, mais on le connaît, depuis longtemps en Italie, France, Espagne. De couleur jaune à orangée à maturité, il existe sous de nombreuses variétés et poursuit son mûrissement après récolte, à l’air ambiant.
Particulièrement sucré, il est riche en potassium et en vitamine A. Certains lui attribuent même des vertus médicinales. La pulpe du kaki est juteuse, un peu fibreuse et légèrement astringente, quand il n’est pas vraiment mûr. Doux et savoureux, le kaki se déguste frais, confit ou en sorbet.

Lulo, asimine et goji
Le lulo ou narangille est le fruit d’une plante cultivée dans les pays andins, en Équateur, en Colombie et au Costa Rica, et qui atteint 2,5 mètres de haut. De couleur jaune, le lulo est surtout utilisé en jus frais, de gelées et sorbets. Il est remarqué pour sa richesse en protéines, vitamines, minéraux et pepsine, une enzyme digestive.

L’asimine, gros fruit comestible d’un arbre d’Amérique du nord, est peu répandu en dehors des Etats-Unis. Il est fragile et ne supporte le transport que s’il est cueilli avant maturité. Consommé frais, en crèmes glacées ou pâtisseries, il se conserve environ une semaine au réfrigérateur. En Europe, il est surtout connu comme arbuste d’ornement. A noter qu’il n’est pas conseillé aux personnes à l’estomac fragile…

Le goji, baie du lyciet himalayen, très utilisé en médecine chinoise, qui le dit bon pour le tonus, la vue, la mémoire et l’anxiété. Deux études américaines montrent qu’il regorge de vitamines et contient 18 acides aminés essentiels pour la croissance, 22 minéraux et oligo-éléments dont le bêta-carotène. On le considère comme le plus complet des fruits nutritifs et antioxydants au monde. Sa teneur en phytostérols régule la tension artérielle…

Méditerranéenne et courante sur nos marchés, la grenade reste pourtant encore peu connue, mais elle est réputée pour ses qualités gustatives. Riche en polyphénols, antioxydants présents dans les tanins du vin rouge, elle est réputée contenir des œstrogènes et particulièrement indiquée en période de ménopause. Cent grammes apportent 40% des besoins journaliers en vitamine C. Fruit rafraîchissant et peu calorique il plaît aux assoiffés et aux diabétiques.

JF Ulysse