Un an d’angoisse

Il y a un plus d’un an, les quelque 3700 passagers du Diamond Princess dans le port de Yokohama vivaient dans l’angoisse après que le fameux virus, dont on commençait à apprendre le nom, se soit mis à se diffuser à bord. Il aura fallu quelques semaines pour qu’il débarque en Europe et que les mesures de confinement ou de semi-confinement commencent à s’imposer un peu partout sur le Vieux Continent, puis sur la planète entière. …

Lire la suite de l’article