Le 10e Comptoir broyard, ça va être le Pérou!

Pas étonnant que le Comptoir broyard ait récemment signé un « Pacte d’amitié » avec la Foire du Valais! Les deux expositions commerciales partagent non seulement les mêmes valeurs – dont la convivialité, les rapports humains, la promotion de l’économie locale, le respect du terroir et… un bon verre de vin –, elles ont aussi toutes deux le vent en poupe. À Martigny, on vient d’enregistrer un nouveau record d’entrées (« Le Cafetier » du 18 octobre); du côté de Payerne, on espère faire pareil. 

Manifestation emblématique
Le dernier Comptoir broyard, qui se tient tous les deux ans, avait déjà connu la meilleure affluence de son histoire et franchi pour la première fois le cap des 90 000 visiteurs (91 700 pour être précis). Ses organisateurs comptent en attirer tout autant en ce mois de novembre 2019 où l’on fêtera par ailleurs la 10e édition de cette manifestation emblématique de toute la Broye, tant vaudoise que fribourgeoise, et dont le slogan est justement: « Viens, c’est là que ça se passe! ». 

Dans les grandes lignes, le concept de la foire commerciale reste le même. Quelque 220 exposants – dont les trois quarts proviennent de la région – tiendront stand sur une surface de 13 000 m2, sous deux cantines principales. 

Fidèle au poste depuis les débuts de la manifestation en 2001, la Halle rurale sera à nouveau de la partie. Animé par quatre sociétés coopératives agricoles de la région, cet espace de 800 m2 est devenu un « véritable poumon » du Comptoir broyard, selon les termes de son président Sven Clot. Cette année, l’accent sera mis sur la présence de l’Union suisse des paysans et, comme de coutume, plusieurs animaux y tiendront la vedette durant les 10 jours de fête: chèvres naines, moutons, jeunes bovins ou encore porcelets. Et même deux alpagas: un petit clin d’œil au Pérou, hôte d’honneur de cette 10e édition.   

Gastronomie péruvienne
Selon son ambassadrice en Suisse Ana Rosa Valdivieso, « nos deux pays présentent beaucoup de similitudes puisqu’ils sont multiculturels, multilingues et pleins de traditions ». En plus de sa gastronomie, qui sera évidemment mise en exergue dans la zone festive, le pays présentera trois autres secteurs d’activité sur son stand: le tourisme, la culture et le textile. Il amènera aussi un peu de soleil dans la grisaille du mois de novembre broyard.

À noter que le budget de l’événement est en hausse cette année : il s’élève à 1,7 million de francs et cela s’explique notamment par l’ouverture du centre de recrutement romand de l’armée sur le site, propriété de l’armée, qui accueille tous les deux ans la foire commerciale. Des travaux ont été réalisés sur le site à cet effet et l’entrée du comptoir a dû être déplacée, ce qui a engendré des coûts supplémentaires.

Francis Granget

comptoir-broyard.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *