Licence pour la gourmandise à la Crème renversante

Chocolat brun papaye-épine vinette ou noir jalapenos-myrtille-bleuet ; caramels à la lavande ou au sel des Alpes, ganaches grands crus noir Pérou ou Maracaibo, pâtisseries, glaces, sirops, pâtes à tartiner, cafés classiques ou aromatisés ; la seule lecture sans fin de la carte de la Crème renversante est déjà une incitation au rêve, au voyage et à la stimulation des papilles gustatives. Toute la difficulté réside dans le choix, tant l’assortiment est éclectique et incitatif. Car choisir, c’est déjà renoncer… 

Valérie Henchoz et de sa fille ainée Maude tiennent, avec le sourire, la barre de la Crème renversante. Nil, le papa, s’affaire dans le laboratoire. Les deux fils, Anatole et Léopold secondent leur maman et leur sœur au service. © Le Cafetier

Une aventure familiale
Pour les cinq membres de la famille Henchoz, l’aventure a commencé en 2000, par la fabrication artisanale de chocolat et de caramel bios, aux Ponts-de-Martel. Un travail ponctuée, chaque été, par la cueillette des herbes aromatiques et des fleurs pour décorer et aromatiser leurs produits. Après plusieurs années à promouvoir leurs articles chez différents revendeurs et à participer à des marchés et des salons, décrochant au passage de nombreux prix, les Henchoz ont réalisé leur rêve d’ouvrir leur propre bar à chocolat le 14 février 2014, au 17 de la Rue Daniel-Jeanrichard, à cinq petites minutes à pieds de la gare de la cité horlogère.

Les glaces artisanales (ici fraise et sarrasin noir) sont particulièrement prisées par les clients de la Crème renversante. © Le Cafetier

Une expérience gustative « renversante »
Depuis, le charmant petit établissement, décoré avec tendresse, ne désemplit pas. À fortiori depuis que le nombre de places s’est réduit, lors de sa réouverture à la fin du mois de mai, certaines tables ayant été supprimées pour respecter les consignes sanitaires. Ce qui n’a en rien altéré la chaleur et la bienveillance de l’accueil. Quant au nom de l’établissement, il revient à Valérie, la maman : « C’est tout simple : goûter nos crèmes est une expérience renversante ! », précise sa fille ainée, Maude, avec un large sourire. « Mais nos clients suisses allemands n’ont jamais compris le nom de notre établissement. C’est intraduisible en allemand », ajoute, amusée, Valérie.

« De toutes les passions, la seule vraiment respectable me parait être la gourmandise », a écrit jadis l’écrivain Guy de Maupassant. Une visite à la Crème renversante devrait suffire pour s’en convaincre.

Georges Pop

www.cremerenversante.ch