Muller’s Factory: le temple genevois des crêpes

Sans eux, la fête de la Chandeleur n’aurait pas tout à fait la même saveur à Genève. La famille Muller régale en effet de ses fameuses crêpes les gourmets du canton depuis 1962. Tout a débuté en 1889. Ernest Riniker, originaire d’Aarau, effectue son apprentissage de boulanger à Genève. Dans la foulée, il ouvre sa petite boulangerie rue Winkelried, en 1893 à l’âge de 20 ans. Artisan talentueux, il remporte un vif succès auprès de sa clientèle, et prend sa retraite 30 ans plus tard non sans avoir transmis sa passion à ses deux petits petits-fils, Georges Muller et Gérard Muller.

Gérard, boulanger-pâtissier de formation, ouvre en 1962 avec son frère une première arcade au Grand Passage, devenu Globus aujourd’hui. Les becs à sucre y dégustent de fabuleux nougats, des croquignoles, des glaces crémeuses à souhait, des cuisses de dames, des gâteaux à la noix du jardin familial. Parallèlement, les deux frères installent un stand de glaces sur le Débarcadère de la CGN au quai du Mont-Blanc.

En 1967, Georges et Gérard décident de créer un concept de restauration rapide de qualité, avec des produits naturels et frais. Ils élaborent l’authentique recette de pâte à crêpes et à gaufres. Quatre ans plus tard, ils ouvrent une troisième crêperie dans le tout nouveau centre commercial de Balexert. Avec leur stand saisonnier au bord du lac, leurs «Food-trucks» utilisés ponctuellement pour des événements tels que Paléo Festival Nyon, la course de l’Escalade ou encore le Food Truck Festival, Muller’s Factory sert une clientèle variée tout au long de l’année.

Aujourd’hui, la saga familiale se poursuit. Les enfants de Georges, Bjorn et ses sœurs Géraldine et Jessica, continuent de développer la partie « Crêperie ». Le QG de l’entreprise est installé dans la maison construite par Georges Muller à Aïre il y a 40 ans. C’est là que toutes les décisions se prennent en famille. L’atelier de fabrication est sis à Châtelaine à l’arrière de l’ancienne demeure d’Ernest Riniker. 

Des produits suisses
Même sous la menace, Géraldine se refuse à nous donner la recette de la fameuse pâte. « Nous utilisons exclusivement du lait, du beurre, de la farine, du sucre et des œufs suisses. Le secret de l’excellence ne nos crêpes réside dans la manière de mélanger les ingrédients et le temps de repos ».

Mais au-delà des grammages, c’est le concept « self-service » à un prix abordable pour tous qui fait mouche, sans oublier la qualité de l’accueil dans les points de vente. Les clients peuvent choisir entre une douzaine de propositions de crêpes salées et pas moins de 25 sucrées, qu’ils commandent directement au comptoir, et ont le loisir d’enrichir leur crêpe ou leur gaufre d’ingrédients supplémentaires à l’envi. La cuisson sur des plaques en fonte et la finesse de la pâte confèrent aux crêpes un délicieux moelleux. À cela s’ajoutent des préparations maison, telles que les glaces, le caramel au beurre salé, la crème au citron ou encore les pestos.

Des kits gourmands
Envie de goûter ? N’hésitez pas à pousser la porte de l’un de leurs points de vente. La décoration enchanteresse du tea-room de la Place du Cirque à Plainpalais vous séduira à coup sûr. Vous pourrez vous y délecter d’un chocolat chaud maison, mousseux en diable.

Pourquoi ne pas prolonger l’expérience à la maison avec un kit à crêpes gourmet… Depuis décembre 2022, Muller’s Factory propose un mélange déshydraté de 320 g auquel il suffit d’ajouter 500 ml d’eau et qui permet de confectionner 8-9 crêpes dans une poêle classique.

« L’idée du kit nous est venue durant la pandémie de Covid-19. À l’origine, il comprenait de la pâte liquide, des meringues, du caramel au beurre salé et du chocolat au lait râpé. En raison de la forte demande de notre clientèle internationale durant l’été, nous avons souhaité développer une poudre prête à l’emploi avec l’idée de la commercialiser en Suisse alémanique et à l’étranger », confie Géraldine.

De futurs développements en perspective pour cette PME genevoise qui n’est jamais à court d’idées ! Avec l’excellence de son offre et le Swiss Made en prime, on lui prédit un véritable carton.

Manuella Magnin

www.mullersfactory.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *