Le Cuisinier d’Or au Beau-Rivage Genève

Une belle ambiance régnait dans le salon de l’Impératrice du prestigieux hôtel Beau-Rivage Genève. Sous le patronage de l’entreprise KADI, les partenaires du Cuisinier d’Or 2019 sont devenus les convives du Chef Ale Mordasini, jeune Argovien de 28 ans qui a reçu le premier prix du concours suisse du meilleur cuisinier. Il est lui-même le chef cuisinier de l’hôtel Krone (Relai& Châteaux) à Regensberg. En tant que Cuisinier d’Or 2019, il a fait la traditionnelle Tournée culinaire suisse. Ce lundi 23 septembre, il entamait son avant-dernière étape à travers le pays. Il était alors chez Dominique Gauthier, le chef du restaurant étoilé le Chat-Botté du Beau-Rivage Genève. Il bouclera son tour chez Ivo Adam au Casino Bern, le 21 octobre prochain.

Les plats du champion
Les invités ont pu déguster les deux fameux plats qui ont fait d’Ale Mordasini le vainqueur du Cuisinier d’Or 2019. L’entrée consistait en un Cabillaud sauté au sarrasin et anneau d’herbes aromatiques. Le plat principal était notamment composé d’un Poulet fermier suisse de Gruyère en vessie, cuit dans sa sauce suprême et truffe. Ces plats d’exception étaient accompagnés de vins suisses de renom. 

Le Tour Culinaire Suisse existe depuis 2012. Pour le vainqueur du Cuisinier d’Or (le dernier concours s’est déroulé en février passé à Berne), le Tour offre l’occasion de montrer le talent dont il a fait preuve pendant le concours. Avant de s’arrêter à Genève, le jeune chef avait été invité au Park Hotel Vitznau chez Christian Nickel et au Storchen Zurich chez Stefan Jäckel.

Bocuse d’Or
Meilleur cuisinier de Suisse, Ale Mordasini se lance maintenant dans la sélection du Bocuse d’Or Europe 2020, à Tallin, la jolie capitale de l’Estonie. Ce sera l’étape préalable à la finale mondiale du Bocuse d’Or 2021 à Lyon. Rappelons que pour le Bocuse d’Or 2019, les éliminatoires européennes s’étaient déroulées à Turin. D’ailleurs, chaque continent organise ses éliminatoires et seuls les vainqueurs s’affrontent lors de la finale «mondiale» de Lyon. Le très grand chef Paul Bocuse, décédé au début de cette année, avait lancé ce concours qui est devenu une sorte de Coupe du Monde de la cuisine internationale.

Dominique Gauthier, qui a vu œuvrer le jeune chef dans sa cuisine, a été élogieux à son endroit. Il s’attend donc à une belle performance de la Suisse à Tallin, grâce à son champion Ale Mordasini. Il essaiera de suivre les traces de son ami Mario Garcia, arrivé cinquième du Bocuse d’Or 2019 à Lyon. Selon le Chef genevois du restaurant du Chat-Botté, Ale a toutes les qualités nécessaires et il a jugé prometteuse sa prestation en cuisine. Rappelons que Mario Garcia avait remporté Le Bocuse d’Or suisse au Sirha Genève en janvier 2018. Mario et Ale sont amis de longue date. L’un pourra profiter des conseils de l’autre.

Pascal Claivaz

www.beau-rivage.ch

________________________
Depuis 1991
Le Cuisinier d’Or est né en 1991. C’est l’histoire d’une réussite organisée par la firme suisse KADI, dont le siège se trouve à Langenthal dans le canton de Berne. KADI ouvrait ainsi une nouvelle page dans l’histoire des concours de cuisine. Le concept a évolué en continu et le degré de notoriété a augmenté d’année en année. Cette année encore, le Cuisinier d’Or servira de marchepied pour les sélections du Bocuse d’Or 2021. Ale Mordasini, meilleur cuisinier suisse en la circonstance, représentera notre pays pour le très grand concours international des chefs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *