Pierre Grelly

Pierre Grelly, enseignant de sport de neige depuis 35 ans / © BP

Pierre Grelly se plaît à se définir comme «un vendeur de balais qui s’agite de temps en temps». «Ce commerce est avant tout que mon gagne-pain», explique-t-il. C’est que le ski est sa vraie passion. Elevé à Champéry, en Valais, il doit à son père René, sa connaissance de la montagne et son deuxième travail, enseignant de sports d’hiver. «Je forme des professeurs de ski depuis 35 ans». Avec bonheur. «Récemment, un Italien me faisait remarquer ma chance. C’est sûr que j’en ai!» 

Peu scolaire, Pierre Grelly s’était fait renvoyer de cinq établissements durant sa scolarité, la première fois à huit ans. «Ma mère a trouvé que j’étais précoce», se souvient-il en riant. Grand amateur de comédies musicales, il décide de tenter sa chance à Paris en prenant des cours de danse et de théâtre. Il avait même passé quelques auditions. Mais sa carrière naissante s’arrêta là. «Mon père m’a appelé pour remplacer une collaboratrice en congé maladie. Depuis, cela fait 40 ans que je «remplace».» Avec succès! Les poubelles genevoises proviennent toutes de son magasin.

Chaleureux, passionné, plein de joie de vivre, Pierre Grelly aime rassembler les gens autour d’un verre. Depuis 19 ans, il organise les «journées Open des décideurs» au Bâtiment des Forces Motrices (BFM). Ces journées le fascinent. «C’est fabuleux de voir que la magie opère entre des personnalités d’horizons très éloignés», dit-il. Actif au sein du label Swiss made, il réunit dans le même esprit les membres romands une fois par an pour qu’ils se connaissent mieux. Parce que «les affaires se font autour d’un café» et que les grandes idées se dessinent à plusieurs.

L’histoire de Sissi assassinée à Genève le passionne, de même que la recherche d’objets liés à cet événement et les anecdotes des témoins de l’époque transmises de génération en génération. Aussi, avec la complicité du chanteur Alain Morisod et de Mario Borella, deux amis d’enfance de l’Institut Florimont, il va ouvrir fin avril sur le bateau Genève la «cabine Sissi», un circuit touristique autour de l’Impératrice d’Autriche. Ce projet permettra à Pierre Grelly de soutenir la Fondation pour le Bateau Genève et les établissements publics pour l’intégration (Epi). 

Benjamin Philippe

Photo: Pierre Grelly, enseignant de sport de neige depuis 35 ans / © BP