17e Vinorama Delémont

Le rosé aussi est à Vinorama. / © masderegardebon

Capitale de la République et Canton du Jura, Delémont organise, du 3 au 6 mars, son traditionnel salon des vins de domaines et des produits du terroir, dont la 17e édition réunira, comme à l’accoutumée, vignerons et producteurs dans la halle des expositions.

L’histoire du Vinorama puise sa source dans la passion pour les vins et les bons produits du terroir que partageaient deux Jurassiens enthousiastes et qui eurent, simultanément et sans se connaître encore, la même bonne idée à des endroits différents: créer un salon des vins et des produits du terroir en y conviant uniquement celles et ceux qui les produisent. Ils se rencontrèrent un jour de l’an 1998, la magie s’opéra et, rassemblant leurs idées, ils mirent un nom à leur réalisation: Vinorama était né.

Le salon est réservé aux vins de domaines et de propriétés ainsi qu’aux produits du terroir. Pour les vins, il exige que soit présent sur le stand le maître de chais ou le viticulteur, tout au long de la manifestation, pour mieux faire connaître et reconnaître les vins de qualité, les terroirs, les méthodes de vinification, les rendements de la vigne, les climats: en clair, tout ce qui a trait à l’œnologie et la vigne, dont personne ne peut mieux parler que celui qui, jour après jour, veille sur elle avec le plus grand soin.

Les 2200 visiteurs attendus au long de ces trois jours d’exposition dialogueront avec les producteurs, dont la plupart viennent de Suisse: Lac de Bienne, Vaud, Valais, Genève et Tessin, mais aussi France, Italie, Espagne et même Argentine. Ils ne seront pas loin de 50 producteurs pour accueillir, en toute convivialité, les amateurs de rencontres inoubliables avec des artisans du vin, dégustations de vins et produits du terroir d’une qualité quasi parfaite, sans l’agressivité trop souvent ressentie dans la vente, dans certaines foires; ici, on rencontre avant tout des personnes respectueuses de la terre et de la qualité des produits. 

Exposants et visiteurs viennent en confiance et aspirent à revenir. De nouveaux venus souhaiteraient leur emboîter le pas, de sorte que Vinorama est victime de son succès et les organisateurs font face à un dilemne: s’agrandir ou refuser du monde. Ils ont retenu la seconde option, pour privilégier l’aspect convivial, quasi familial de l’exposition, plutôt que de la voir perdre ses caractéristiques garantes de son succès.

On peut, bien sûr, acheter sur place à l’emporter, et Vinorama s’efforcera toujours de représenter, avant tout, cette image de qualité, et de respect. Petits et gros appétits pourront, sur place, découvrir différents plats d’une cuisine raffinée: chaque met est accompagné d’un verre de vin de domaine, dans une ambiance conviviale.

JF Ulysse