Du faste et du soleil à la fête des vendanges

65.jpg

Plus de 35 000 personnes ont assisté au traditionnel corso fleuri, dimanche après-midi à Neuchâtel, dans le cadre de la Fête des vendanges. 

Durant les trois jours de festivités, du vendredi 26 au dimanche 28 septembre, ce ne fut que beau temps, soleil et chaleur. Le point d’orgue a eu lieu dimanche après-midi, avec le corso fleuri. Au total, sur les trois jours, on estime la fréquentation à 300 000 personnes.
Parmi les temps forts, on peut rappeler le grand cortège de «guggenmusik», l’important cortège – 800 jeunes participants – des enfants costumés du samedi après-midi, et le concert «cacophonique» de 400 musiciens.
La «Rêve’olution», thème proposé par les organisateurs de cette 89e édition de la Fête des vendanges de Neuchâtel le corso fleuri s’avéra, bien évidemment, pacifique: les armes étaient issues du vin, de la vigne, du terroir, de la bonne humeur, de la détente et des bons moments festifs, la manifestation déclenche depuis plus d’un siècle. 
Vieille dame au grand âge, la fête – 112 ans – semble se bonifier en prenant de la bouteille avec le temps. Le cortège de nuit des Guggenmusik de vendredi soir, le cortège, samedi après-midi, des enfants revêtus de costumes qu’ils avaient créés eux-mêmes, le concert «cacophonique» des Guggenmusik, en fin d’après-midi, mais aussi l’étincelant spectacle gratuit des feux d’artifices sonorisés du samedi soir, dans la baie de l’Evole, annonçaient le somptueux corso fleuri du dimanche après-midi: inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, il demeure évidemment bien ancré au programme de chaque édition de la fête.

Le programme n’aurait pu être complet, sans la participation des forains et de leurs manèges, mais aussi des nombreux stands, de boissons, nourritures et autres, tenus par les sociétés locales et les commerçants. Les fanfares animaient les rues de la Ville lacustre. 
Il va de soi que ces trois jours de festivités contribuent à la renommée de Neuchâtel et de la région. Ils se réalisent d’année en année, grâce à l’engagement continu de centaines de bénévoles, de la ville et de ses services, d’entreprises, de commerces, de donateurs, des services d’ordres communaux et cantonaux et bien d’autres généreux soutiens et partenaires, que les autorités ne manquèrent pas de remercier chaleureusement.
Ainsi, réunis en un joyeux groupe, les encaveurs neuchâtelois participaient au cortège. D’Auvernier à Vaumarcus, en passant par Bevaix, Bôle, Boudry, Colombier Cormondrèche, Cornaux, Cortaillod, Cressier, Hauterive, Le Landeron, Môtiers, Neuchâtel, Peseux, Saint-Aubin, Saint-Blaise, ils n’étaient pas moins de quarante-huit, qui se firent une joie d’offrir aux spectateurs une goutte de leurs précieux nectars.
Autre exemple de dévouement, le service de la voirie a eu fort à faire pour remettre en état les rues de la ville. Ses équipes, une quarantaine de personnes en tout, ont œuvré d’arrache-pied pour ramasser une centaine de tonnes de déchets sur les trois jours de fête et remettre en état les rues du centre-ville.  
Sur le plan sanitaire, le nombre de toilettes avait été augmenté, sur le site, et y avait été adjoint des toilettes payantes, nettoyées en permanence pour garantir une plus grande propreté. 4500 utilisateurs se sont acquittés d’un montant de deux francs pour les utiliser, et la ville avait pensé à éclairer davantage les rues sombres, pour dissuader les buveurs de se soulager outrageusement.

450 corbeilles, réparties dans tous les coins du périmètre de la fête, ont efficacement contribué à limiter la quantité de déchets jetés au sol. Dans la nuit de dimanche à lundi, la voirie a travaillé jusqu’à 8 heures du matin pour permettre aux bus d’emprunter à nouveau les routes habituelles. 16 véhicules se sont avérés nécessaires, pour nettoyer la zone commerciale.
La police neuchâteloise se frotte les mains, elle aussi. En effet, en dépit de conditions météorologiques qui incitaient plutôt à la consommation, le bilan de la fête est particulièrement serein: aucun événement grave, aucune échauffourée, les interventions et autres interpellations sont en baisse, par rapport aux éditions précédentes. 

En bref, sur le plan de la sécurité également, la fête des vendanges 2014 de Neuchâtel se révèle un très bon…cru.

JF Ulysse

© Fête des Vendanges de Neuchâtel