La 31e désalpe du Canton du Jura

Demain samedi 5 octobre, le Jura vivra sa 31e désalpe. Les pionniers du début n’auraient pas cru qu’elle se prolongerait si loin. Mais elle a démontré son utilité dans le rapprochement entre les citadins et les campagnards à travers des animations, des dégustations, un marché artisanal, des bars et des cantines. 

Les agriculteurs de la deuxième section des Bois sont propriétaires de la Combe à la Biche depuis 1906. Ce domaine s’étend depuis le Cerneux-Veusil à Mont-Soleil. Là-haut broutent 160 génisses, entre mai et octobre. Historiquement, les montées et les descentes d’alpages se faisaient à pied avec les troupeaux. Par la suite, on a commencé à les transporter avec des tracteurs et des bennes.

En 1988, des pionniers ont toutefois décidé de rétablir la tradition de la désalpe. Des personnalités ont repris l’affaire en main. Willy Perret-Gentil s’est entendu avec Pierre Godat et Hubert Pittet, pour traiter de la descente à pied des troupeaux depuis la Combe à la Biche. L’affaire a été mise en place en collaboration avec la Société d’Embellissement des Bois.

1ère désalpe
Les débuts ne furent pas un long fleuve tranquille. Presque personne n’y croyait et les premières grillades ont été arrosées par la pluie, sous les moqueries. Mais les amoureux de la vache ont tenu bon. Les premières années, les différents tenanciers de l’Hôtel de l’Union du Boéchet ont monté une cantine. Le succès public, lui, n’a cessé de croître.

Les choses sérieuses ont commencé avec la mise en place du comité Désalpe Le Boéchet. C’était en 1996. Vu le succès grandissant de la manifestation et la fermeture de l’Hôtel de l’Union, le comité a pris le taureau par les cornes et a décidé de monter une cantine lui-même. Dès le dixième anniversaire, il a même eu un invité d’honneur. 

31e édition
Cette année, la désalpe du Boéchet en est donc à sa 31e édition. Cette manifestation incontournable est un rendez-vous très attendu du monde agricole et des citadins. C’est une fête simple et pleine de bonne humeur et elle est gratuite. Demain samedi 5 octobre, entre le Boéchet et la Combe-à-la-Biche, on aura le marché artisanal dès 9 heures. A 11 heures, Les Spitzberg animeront l’apéritif en musique. A 14h30 le Cortège avec 15 groupes et chars se mettra en branle. A partir de 16 heures animations, musique et Grand bal se succéderont jusqu’à 2 heures du matin, au rythme des groupes de musique Les Nachtvagabunden, Roc-Tradition Famille Beuchat, et de l’orchestre «La Bidouille».

André Versan

www.desalpe.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *