Le Vacherin Fribourgeois AOP s’exporte bien

Le premier semestre 2019 a été positif pour l’Interprofession du Vacherin Fribourgeois (IPVF). La commercialisation a été très positive en Suisse comme à l’étranger, avec une augmentation des exportations de 17%, contre 1.3% en moyenne pour les fromages suisses. Quant à la production, 100 tonnes supplémentaires ont été produites durant le premier semestre, soit 7.2% de plus qu’en 2018. Malgré cela, il n’y a pas d’excédents dans les caves en septembre. L’IPVF est ainsi heureuse de constater que la production répond à la consommation, qui a aussi augmenté pour toutes les sortes de Vacherin Fribourgeois AOP (traditionnel, alpage, bio et la fondue).

Robots de traite 
Durant cet automne, l’IPVF poursuivra ses recherches sur le sujet des robots de traite. Les premiers constats d’un rapport propre à l’Interprofession montrent que les nouvelles technologies peuvent apporter des avantages, notamment au niveau du bien-être animal et pour l’organisation du travail des producteurs. Ces prochains mois, des analyses techniques propres au Vacherin Fribourgeois AOP permettront de déterminer l’impact sur la qualité du lait et seront déterminantes pour l’IPVF, pour décider si la robotisation des traites sera acceptée avec conditions ou refusée.

La présidente de l’Association suisse des AOP-IGP Géraldine Savary a déposé une motion visant à améliorer la répression des fraudes et à mieux protéger les produits sur le marché suisse. Largement acceptée au Conseil des Etats, elle doit maintenant passer la barre du Conseil national. L’IPVF soutient cette motion et encourage vivement les parlementaires fribourgeois à l’accepter.

André Versan

www.vacherin-fribourgeois-aop.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *