Retour de l’espace agricole pour le 48e Comptoir delémontain

La foire s’étend sur 10 000 m2 de surface couvertes. Photos: © Roland Keller

Rendez-vous annuel du grand public, la foire du Jura se tenait du 17 au 26 octobre. Il présentait les nouveautés commerciales, artisanales et industrielles et s’étendait sur 10 000 m2 de surface couvertes. Cette année encore le succès de cette manifestation ne s’est pas démenti, avec environ 60 000 visiteurs en dix jours. 

PPour cette 48e édition, ce sont deux hôtes d’honneur qui étaient mis en valeur, la Fondation rurale interjurassienne (FRI) qui fête ses dix ans et le centre culturel régional de Delémont qui, lui célébre ses 40 ans. La FRI a pour ambition de soutenir et d’accompagner la population rurale dans les mutations en cours et d’associer les agriculteurs jurassiens à ses activités. Les cantons du Jura et de Berne lui confient la tâche de formation, de vulgarisation et d’innovation dans le domaine du développement rural. Durant les dix jours de la foire, les visiteurs ont pu découvrir la fondation qui présentait sur son stand, les projets phares, les principaux résultats des dix dernières années ainsi que les perspectives des dix prochaines et enfin les produits des marques «spécialités du canton du Jura» et «Jura bernois produits du terroir»

Le second hôte d’honneur, le Centre culturel régional de Delémont et environ (CCRD) fondé en 1974 afin de coordonner, valoriser et de stimuler l’activité culturelle dans le district de Delémont. Utopia, le nouveau spectacle de danse imaginé par le chorégraphe Philippe Saire évoque ces années septante pleines de rêves et les met en perspectives avec le monde d’aujourd’hui. Le CCRD soutient la création artistique régionale, théâtre, danse, musique ou encore arts visuels et organise de nombreuses manifestations culturelles. Durant toute la durée de la foire, concours et animations étaient proposés avec en point d’orgue plusieurs groupes musicaux qui se sont produits le vendredi 24 octobre.

Le retour de la ferme
Après deux ans d’absence, l’espace agricole faisait son grand retour avec une halle de 600 m2 dédiés à la promotion de l’agriculture, des produits du terroir et des animaux de la ferme. Organisé par la Chambre jurassienne d’agriculture et avec le soutien de nombreux partenaires, cet espace favorisait le rapprochement du monde paysan avec la population. Entre le développement toujours plus important des villages et la réduction du nombre d’agriculteurs, le lien entre les citadins et les ruraux tend à s’estomper et il est important de rappeler le rôle du monde paysan notamment dans l’approvisionnement de proximité. Les visiteurs pouvaient ainsi déguster les produits du terroir du Jura et du Jura bernois, s’approcher d’animaux de la ferme et pour les plus jeunes, se distraire sur le parcours de tracteur.

La société Petits animaux Glovelier présentait, quant à elle, pour la treizième année consécutive l’espace nature. Pour cette édition, c’est le groupement ornithologique de Moutier qui présentait au public des poules, des canards, des pigeons mais également des lapins dans un contexte naturel réalisé par le paysagiste Olivier Ribeaud.

Le secteur fun
Animé par l’office des sports en collaboration avec différentes associations sportives du canton du Jura qui tour à tour sont venues présenter leurs activités, le secteur fun a attiré un large public. C’est ainsi que le groupe de vol à moteur de Porrentruy ou l’association interjurassienne de cyclisme ont pu à cette occasion informer et conseiller les visiteurs sur leur sport. D’autres attractions proposées au Luna Park contribuaient au succès de cette 
48e édition.

Frédéric Finot

Photos: © Roland Keller